SELF DEFENSE

Qu'est-ce que la self défense?

La self défense est l'art de savoir se défendre, de savoir protéger sa vie ou celle de ses proches contre toute sorte d'agression.

 

Ca ne consiste donc pas seulement à l'apprentissage de multiple technique martial mais en premier lieu à la prise de conscience de ce qu'est une agression, un combat réel, prendre conscience de sa brutalité et de ses enjeux.

 

Nous sommes donc loin des Tatamis, Rings, Cages ou plateaux de cinéma, ici pas d'arbitre pour arrêter le combat, pas de catégorie de poids ni de doublure pour prendre les coups à votre place. Il faut comprendre que commencer un tel combat peut faire basculer à jamais votre vie ou même y mettre fin.

 

Il est bien question de blessure grave, sur soi ou sur autrui, de peine de prison ou de mort avec tout le lot de drame et de tristesse que ce genre d'évènement peut entrainer.

 

UN COMBAT EVITE UN COMBAT REMPORTE

Ça parait évident dit comme ça mais pour certain, fuir est une faiblesse, se rabaisser est une faiblesse!

 

Le premier combat sera psychologique et sera contre le plus redoutable de tous vos adversaires, vous- même. Fierté, ego démesuré, colère, jalousie, convoitise, ne sont que quelques exemples de ce qui peut faire basculer une personne dans la violence.

 

Se maitriser, savoir garder son sang-froid face à une situation complexe peut parfois désamorcer la chose.

 

Si malgré tous vos efforts la personne est décidée à vous agresser physiquement alors il faudra savoir se défendre avec la plus grande efficacité possible.

 

L'art de la défense:

 

L'art de la défense est comme son l'indique l'art de savoir se défendre, il n'est donc pas question de devenir l'agresseur mais bien de répondre à des attaques.

 

En self défense il faut privilégier les techniques simples, et accès ses frappes sur les points sensibles qui peuvent rapidement neutraliser et qui vont rééquilibrer le combat sachant que l'agresseur part toujours avec un avantage car il est à l'initiative.

 

L'agresseur va fonctionner de façon basique, il va comme tout prédateur commencé par choisir sa proie et va naturellement aller vers la proie qui lui semblera la plus facile à affronter. Il va mettre tous les atouts de son côté et va donc utiliser tous les vises possible pour s'assurer une victoire facile. Il utilisera très souvent l'effet de surprise et n'hésitera pas à attaquer dans le dos. Si il ne peut le faire il utilisera l'intimidation, pour effrayer sa victime. Une fois l'ascendant psychologique pris il tentera de s'approcher au plus près pour se mettre à porter d'éventuelles attaques. C'est un schéma classique que l'on retrouve très souvent dans les faits divers.

 

Face à un tel schéma l'anticipation sera la première défense!

 

Savoir fuir une situation potentiellement dangereuse est la première défense. Si on ne peut fuir l'agression il faudra alors savoir riposter. Dans ce genre de situation il est vitale d'être efficace c'est pourquoi il est inutile d'accumulé des milliers de techniques ou de long enchainement, plus de 90% ne passeront pas en situation réel.

 

Comme un boxeur il faut mieux passer son temps à travailler sur de simple enchainement (direct crochet uppercut) et les répéter inlassablement jusqu'à une parfaite maitrise plutôt que d'apprendre des centaines de techniques sans en maitriser aucune au final.

 

Bruce Lee disait à ce sujet qu'il redoutait plus un homme qui avait répété une technique 1000 fois qu'un homme qui avait répété 1000 techniques 1 fois.

 

Toutes les techniques doivent impérativement être testées sans complaisance et dans des conditions les plus proches possible du réel. Sans ça rien ne vous garantit qu'elles fonctionneront en combat réel.

 

Travail 1 : déplacement, gestion de l'environnement, fuite.

 

Partant du principe simple que si vous n'êtes pas touché vous ne pouvez être blessé, il est primordial de travailler en sparing sur la gestion de la distance et le déplacement. Il faut apprendre à marcher avant de chercher à courir. Votre capacité à pouvoir bouger va dépendre de beaucoup de facteur, certain seront liés à votre environnement, d'autre à votre tenu, d'autre à votre forme physique etc… Vous devez rapidement prendre en compte tous ces éléments pour pouvoir réagir au mieux.

 

Pour cela il faut être attentif et anticiper

 

Soyez observateur, analysez constamment votre environnement, sol glissant, zone sombre, renfoncement, bord de quai, zone exiguë type métro ou  toilette publique, toute ces éléments sont à prendre en compte. Chercher donc toujours une issue de secours, faite en sorte autant que possible de toujours avoir un moyen de fuir.  Eviter de vous faire acculer, coincer ou encercler.

 

Soyez attentif, observez les personnes qui vous entourent, observez les attitudes, les regards, sachez voir sans vous faire remarquer. Ne soyez pas victime dans votre attitude.

 

Soyez sur de vous, sans être provocateur, marchez la tête haute d'un pas ferme et décidé, ne montrer pas que vous êtes perdu, que vous avez peur ou que vous êtes affaibli. Rappelez-vous, l'agresseur est comme un prédateur qui chasse sa proie, il ira toujours vers la proie qui lui semble la plus facile à avoir, faible, isolé, non attentive etc… S'ils sont en meute, les prédateurs n’hésiteront pas à s'attaquer à de plus grosse proie, on retrouvera  le même principe pour des agresseurs. Face à un groupe il faudra à tout prix privilégier la fuite. Si par exemple un groupe monte dans votre rame et que vous ne les sentez pas n'hésitez pas à changer de wagon ou même à descendre et prendre le train suivant.

 

Travail 2 : gestion de la distance, protection.

 

Il arrive malgré tout qu'on ne puisse éviter l'altercation.

 

N'oubliez jamais qu'il n'y a pas de coupe ni de médaille décerné à l'issu d'un combat réel. Frapper pour marquer des points n'existe pas. Si vous frapper ce doit être pour neutraliser votre adversaire. N'oubliez pas non plus que si une personne vient vous agresser c'est qu'elle a estimé qu'elle était plus forte que vous, c'est pourquoi un combat réel ne part jamais à votre avantage! Si votre agresseur vous semble plus faible que vous méfiez vous, il est soit armé soit accompagné. Quoi qu'il en soit savoir rester hors de distance de frappe est primordial, savoir se déplacer est donc  indispensable. Vous allez penser "c'est bon je sais marcher" mais il n'est pas question ici de simplement savoir marcher mais bien de savoir se déplacer rapidement sans perte d'équilibre de façon à pouvoir soit même riposter et là c'est une toute autre histoire.

 

On va considérer qu’il y a 3 distances, longue moyenne et courte.

 

La distance longue : A cette distance vous êtes hors de portée des coups mais cette distance varie selon votre adversaire et son allonge ou l’arme qu’il possède. Il faut donc s’adapter et gardé à l’esprit qu’a cette distance on ne doit pas pouvoir être touché. C’est la distance qu’il faut absolument garder lors d’une agression. C’est en gardant cette distance que vous pourrez négocier et mesurer la détermination de votre adversaire. Si vous n’arrivez pas à garder cette distance il faudra riposter.

 

La distance moyenne : C’est la distance la plus dangereuse, elle est aussi appelé killing zone. A cette distance vous êtes a porté des coups, c’est dans cette zone qu’il faudra être le plus vigilant. Vous devrez être rapide, savoir vous protéger (cover) ou esquivé pour pouvoir contre-attaquer. A cette distance il faut toujours être en mouvement de façon à ne pas être une cible facile pour votre adversaire. A cette distance  vous esquivez ou vous frappez, rien d’autre. Si vous avez besoin de souffler repassez en distance longue.

 

Distance courte : C’est la distance de corps à corps, à cette distance on percute ou on saisit mais quoiqu’on décide de faire on le fait à fond. Les coups à privilégier seront les coups de genoux (génital), de coudes (gorge, tempe), d’avant-bras (gorge, carotide, visage) ou coup de tête( face, tempe etc…). Autant dire que si l’adversaire est plus lourd et plus costaud que nous on va éviter cette zone ou au moins ne pas s’y attarder.

 

Travail 3 : La riposte

 

La riposte ou contre-attaque doit être efficace de façon à neutraliser l’adversaire le plus rapidement possible. Un combat qui dur en longueur est un combat qui vous épuisera et vous mettra en danger. Pour effectuer une bonne riposte il faudra être à la bonne distance et dans le bon temps. Trop loin vous ne pourrez riposter avec efficacité car vous serez hors de portée et donc trop prévisible et lent. Il faut donc savoir esquiver à lissière de distance de façon à pouvoir toucher son adversaire simultanément à son attaque. Il ne faut pas perdre de vue qu’une attaque à un temps ! Pour que l’action que vous allez choisir de faire soit efficace elle doit au minimum être dans le même temps (contre) ou dans un temps plus court (esquive) étant donné que vous partez avec un temps de retard vue que votre adversaire à l’avantage de l’initiative.

 

L’anticipation est donc fort utile mais elle nécessite de l’instinct que seul un solide entrainement en sparing peut vous donner. C’est en se confrontant à de nombreuse reprise à toute sorte d’adversaire que vous allez acquérir une sorte de lecture du corps qui se transformera en instinct, vous sentirez quand il faut agir et serez alors dans le bon temps.

 

De cette façon pas de temps mort pas de portes ouvertes pour votre adversaire, c’est au moment où il pense vous toucher qu’il va ressentir votre impact ou le vide que vous aurez laissé par votre esquive, c’est extrêmement efficace et déstabilisant.

 

En self défense pas de coup interdit, il en va de votre vie alors nous allons privilégier les points vitaux ou toute cible qui pourra faire rapidement basculer le combat en notre faveur ou dans le cas d’un adversaire beaucoup plus grand et fort, vous permettre de rééquilibrer le combat.

 

Privilégiez ainsi les parties génitales, les yeux, la gorge, les articulations, les carotides.

 

Conclusion :

 

Gardez bien à l’esprit que l’entrainement au plus proche d’un combat réel (sparing) pourra vous préparer à une véritable agression. Quelle que soit votre style, testé les techniques en sparing et ne gardez que celles qui marchent car vous n’aurez pas le loisir de les tester en combat réel, votre vie sera en jeu. De plus d’autres éléments viendront vous troublez.

 

La peur, la montée d’adrénaline sont par exemple des éléments que vous découvrirez peut être que le jour J et avec lequel vous devrez faire au mieux. Certain face à la peur seront figé alors que d’autre seront déchainé et perdront tout contrôle. Ce que nous allons chercher à faire en entrainement c’est justement de ne jamais perdre le contrôle de façon à pouvoir réagir au mieux aux attaques de son agresseur.

 

Il est très important de savoir sonder rapidement son adversaire, est-il sous stupéfiant ? Sous alcool ? Que veut-il ? Est-il sûr de lui ? Est-il fort physiquement ? A-t’il l’aire de savoir se battre (position de garde, façon de bouger) ? Est ‘il protégé par des vêtements (blouson, casque, gant coqué type motard)? Est-il armé ? Est-il seule ? Toute ces questions doivent vous traverser l’esprit parce qu’elles vont vous permettre de monter une stratégie de défense. Vous pourrez alors désamorcer un combat juste en parlant, en gardant votre calme et en présentant des excuses ou alors fuir. Vous pourrez aussi voir que votre adversaire  est fort mais lent et vous resterez à distance pour contre attaquer sur des zones exposées sans vous mettre en danger, bref savoir analyser une situation avec calme malgré une de haute tension sera un plus indéniable.

 

C’est vous et vous seul qui estimerez le prix de votre vie, réfléchissez à ça car dans ce genre de combat rien ne garantit que vous serez en capacité de rentrer chez vous le soir. Il faut peut-être mieux perdre un téléphone ou une montre que la vie, qu’en pensez-vous ?

 

JEET KUNE DO - ARTS MARTIAUX - PHILOSOPHIE - PREPARATION PHYSIQUE

© 2015 ADT-JKD by Pierre Chatellier